mardi 25 mai 2010

Un classique de la musique west coast US des 70s, Nick DeCaro

Nick DeCaro - Italian Graffiti



Ce mardi dans ma région (sud de la France) il fait plus que beau, un vrai temps d'été, sachant aussi que l'on nomme parfois le Languedoc 'la Californie française' j'ai donc choisi un disque de circonstance à vous proposer aujourd'hui.

Petite précision, le rip de ce disque n'est pas de moi car je ne le possède pas (et je le regrette). J'ai hésité à le poster car le bitrate est moyen, c'est du 192kbps. Cependant j'ai cherché partout sur le net (blogs, soulseek, torrents etc...) et je ne l'ai vu nulle part. On ne trouve le CD qu'en importation japonaise à un prix exorbitant.
Moi c'est un membre (dont je ne me souviens pas le pseudo) d'un forum que je visite quotidiennement qui m'a donné ce rip, qu'il en soit ici remercié. D'abord pour le rip en lui même mais surtout pour le plaisir de la découverte de l'interprète DeCaro.

Nick DeCaro on le connait en tant qu'arrangeur et/ou producteur, compositeur ou accordéoniste de talent. On retrouve son nom au dos de centaines de pochettes de disques, des années 70 en particulier. Il a travaillé avec des artistes comme Frank Sinatra, James Taylor, Jackie De Shannon, Herp Albert, Little Feat, Barbra Streisand. DeCaro est responsable par exemple des arrangements de cordes merveilleusement ciselés des chansons de "Pirates" le disque de Rickie Lee Jones.

Cependant on le connait moins en tant qu'interprète. C'est pourtant ce qu'il accomplit avec 'Italian Graffiti' disque sorti en 1974 où il reprend les chansons de grands artistes tels Stevie Wonder, Todd Rundgren, Joni Mitchell, Randy Newman ou Carole King.

Pour moi ce disque est un chef d'œuvre de pop west coast.

Le meilleur article qui parle de 'Italian Graffiti' que j'ai trouvé sur le net est le fait du site de vente de disques en ligne Dusty Groove America spécialisé dans les musiques soul, funk, jazz, hip hop, brazillian, latin, reggae etc...

One of our favorite records of all time! We've got to admit, this one's an acquired taste, but if you dig cool LA studio pop from the early 70's, this record's a real treasure! Nick DeCaro was probably best known to the world as an instrumental arranger for A&M (he did a lot of the Claudine Longet albums), but this record from the early 70's has him singing in a set of cool spacey tracks that mix studio pop and jazz for a sound that's unlike anything else we've ever heard before. Nick's backed by a tight group that includes LA jazz players like Arthur Adams, Wilton Felder, Paul Humphrey, Harvey Mason, and David T. Walker -- and the sound is very compressed, very laidback, and very very hip. Tracks include "Under The Jamaican Moon", "Wailing Wall", and great versions of "Getting Mighty Crowded" and Stevie Wonder's "Angie Girl". Remember, it's an acquired taste, but if you like stuff like middle period Steely Dan or Maria Muldaur, you'll really dig this one!


En écoute, Under The Jamaican Moon
http://www.fileden.com/files/2008/10/21/2153089/1%20-%20Under%20The%20Jamaican%20Moon.mp3

All I Want
http://www.fileden.com/files/2008/10/21/2153089/4%20-%20All%20I%20Want.mp3

et, Angie Girl
http://www.fileden.com/files/2008/10/21/2153089/6%20-%20Angie%20Girl.mp3

Le LP,

http://www.multiupload.com/CFJTR23QP2

Malheureusement Nick DeCaro nous a quitté en 1992 à l'âge de 54 ans.

E.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme les perles rares m'attirent irrésistiblement,je m'empare de cet album!
Je te remercie pour la découverte,j'avoue que ce nom ne m'évoquait rien du tout
et je te félicite pour la haute tenue de ton blog,c'est un plaisir de te lire.
Bravo!
farfie

cpop a dit…

Merci d'être passée par ici Farfie et pour les commentaires sympas, j'espère que tu reviendras dans le futur, et qui sait à force de collectionner les perles peut être seras tu bientôt l'heureuse propriétaire d'un collier.

Eric

Fortysomething a dit…

Attention, commentaire inutile : vous trouvez pas qu'il ressemble à Victor Lanoux ?

Autrement, merci Eric et bravo pour ton blog :-)

cpop a dit…

@Forty, si ce n'est à V. Lanoux on peut en tout cas dire qu'avec une cover pareille on comprend pourquoi ce disque a été un bide lors de sa sortie.
Je crois que c'est le seul disque de toute ma discothèque où l'artiste arbore un nœud pap. C'est sur que face à des Neil Young (pour prendre un artiste de la même époque et du même coin) ça fait un peu réac comme image.

Eric

Anonyme a dit…

hello Ricou, je viens d'avoir un coup de fil de la femme de Nick. Elle te remercie de faire perdurer la mémoire de son hélas défunt mari. N'oublie pas que tu me dois une compile Sunshine de ton cru.

Merci pour ce blog de haute tenue.

Garri